Blog

قصة نورهان

اسمي نورهان داود .. عمري مازال في أوله 😊 عديت الباك في 2008 و للأسف ما نجحتش .. دخلت عملت

formation styliste modéliste

و نجحت و خذيت

diplôme avec mention très bien..


و للأسف ما نجمتش نخدم الخدمة الي حلمت بيها على طول ما أنا نقرأ بسبب ظروف مادية .. و خدمت في خدمة بعيدة كل البعد على مجال قرايتي و في نفس الوقت قاعدة نشوف في حلمتي قاعدة تطير بالشوية بالشوية .. و في الأخير نقول إن الخيرة فيما اختاره الله ..
في ستة سنوات خدمت 3 خدم كل واحدة بعيدة على الأخرى في المجال .. و في 2015 تزوجت و قررت أنو نعمل استراحة من العمل و نكون ربة بيت لأجل غير مسمى ..
في الوقت الي عملت فيه استراحة حسيت الي وقتي قاعد يضيع بين التلفزة و مشاغل المنزل .. و في نفس الفترة أمي ذكرتني الي أنا كيف كنت صغيرة كنت نعشق التطريز بأنواعه .. و بحكم الي أنا نتقن الرسم قررت نرسم على القماش و الرسمة الي نرسمها نطرزها .. و هكاكة رجعت نمارس في زوز حاجات نحبهم في نفس الوقت ..
و في يوم من الأيام عملت ڤرڤاف هدية لإبنة عمتي و كيف ريت الفرحة في عينيها و الإنبهار بالخدمة من طرف أفراد عائلتي حسيت الي عملت إنجاز كبير و الحمد الله الإنجاز هذا تحول لمشروع عمره أربع سنوات الآن ..
تفاصيل صغيرة تحولت إلى أحلام كبيرة مليانة بالحب و العشق و الغرام ..
غرام تعلمتو من صغرتي على أمي و جدتي و زدت طورت les formations فيه بالقراية و البحوث و

و ديما نحاول نطور من نفسي و نبتكر حاجات جديدة ..


غرام جدودنا طوّرت فيه و حولتوا لفن

plus moderne (Guerguef brodé fait à la main)

و حطيت بصمتي و لمساتي ..
غرامي هو فن مخدوم بكل حب و فرحة ..

tableau كل

نخدموا نعطيه حبي الكل و قداش يعز عليا و مذبية ما نسلمش فيه و بلغتنا نربي عليه الكبدة 😇😇
و الفرحة أنك تخدمها بكل إتقان و خاصة كيف نتفكر حديث الرسول صلى الله عليه و سلم : “إن الله يحب إذا عمل أحدكم عملا أن يتقنه “.
غرامي زادا أساسه الثقة في العلاقات و المعاملات مع الحرفاء .. بالطبيعة أول حريف باش يكون صديقك أو قريبك و ممكن تقول ميسالش نخدم كيف ما جاء و تو يغضوا البصر على

Les défauts ..

لكن بالعكس لازمك تعتبر أقربائك كأي حريف و تكون خدمتك مرتوبة من الأول للآخر و باش ثقة الحرفاء ما تتهزش و تعاملهم الكل على حد السواء من ناحية الجودة و من ناحية الأسعار ..
و الحمد الله أغلب حرفائي و حريفاتي كيف نخدملهم حاجة ديما يقولولي نفس الجملة العظيمة و الصعيبة في نفس الوقت “اخدم على ذوقك .. عندنا ثقة في ذوقك” .. جملة تحسسني بفخر كبير و بنفس الوقت برعب كبير .. و الحمد الله إلى حد الآن كنت على قد ثقة الحرفاء و حتى أكثر ..
اليوم أنا فخورة بنفسي و الحمد الله هذا من فضل الله و بفضل تشجيع أقرب الناس ليا ( أمي و زوجي و أختي ) الي هوما أكثر أشخاص آمنوا بيا و بلي نقدر نعملوا ..
حاولت نختصر قدر المستطاع باش نحكي على غرامي المزيان و حكيت كان على الإيجابيات و باش نغض النظر على السلبيات و ممكن نحكي فيهم مرة أخرى إن شاء الله ..
غرامي ممكن غيري يشوفه حاجة بسيطة لكن بالنسبة ليا هو دنيتي بكلها و عالمي المزهر بالألوان .. و إن شاء الله حلمتي تكبر نحو العالمية 💜

Photo de selsebil

قصّة سلسبيل

.أنا مرا معرّسة عمري 31 سنة و كي جبت الصّغار بطّلت خدمتي باش نزيد نعطيهم أكثر من وقتي

حكاية غرامي بدات كي حبيت نتعلّم حاجة جديدة  في أوقات الفراغ متاعي , و أول حاجة بديت بيها هيّ شويّة خيوط و غرغاف و بديت أول غرزة في عالم جديد

غرامي بدا هواية باش نضيّع شويّا وقت في حاجة عجبتني برشا و لكن بالشويّا بالشويّا خدمتي عجبت العايله و الأصحاب

الحقيقة من الأول ما كانش على بالي إنّو الغرام الصّغير هذا باش يولّي مورد رزق خاطر من الأوّل قعدت نخدم كان لروحي و لطرف أحباب حتى بدات النّاس تسمع بيّا و بخدمتي و بداوا يجيوني عباد من طرف الأصحاب و أصحاب الأصحاب

أنا من جهتي ما خلّيتش من روحي و دخلت زدت عملت تكوين باش زدت حسَّنت من خدمتي و تعلمت حاجات جديدة في صنعتي حتى زاد كبر حجم الطلبات متاع العباد و ولّيت نحسّ في نوع من الالتزام لغرامي و للعباد اللي أمّنوا بيه زادا

هاذاكا وين قررت باش تولّي هوايتي خدمة و مورد رزق و عملت غروب عل الفايسبوك و ولّيت عندي كليونات من تونس الكلّ و بعت حتى البرّا كيما ألمانيا و فرنسا… و كبر مشروعي و كبرت حلمتي

نحبّ نقول زاده إنّو اعترضتني برشا عراقيل في المدّة اللّي خدمت فيها , و الّلي إن شاء الله في أوت نعمل أوّل عام في دوماني, كيما النقص في المواد الأولية  اللي يخلّيك ساعات تنجّم تمشي حتى لولاية أخرى باش تنجّم تلقى اللي تلوّج عليه, باش كي تجيك كومند ما ترجّعش الحريف فارغ.  و من المشاكل اللّي تعرّضتلها زاده إنّو كي تبدا تخدم في حاجات كيما اللي نخدم فيهم أنا بالأسامي ساعات و لا بالتواريخ لازم الحريف يكون راضي باش ياخو القطعة  و ياما جاوني حرفاء تعّبوني برشا كي كل مرّة يبدّلوا رايهم بعد ما نورّيهم الخدمة و يولّي اللون اللي يحبّوه بعد ما كان أزرق , أخضر و لا ما عادش يحبّو حاجة صغيرة و يحبّوا الكتيبة أكبر و أنا ما نجّم كان نعاودلهم كل شيء من جديد و نحاول نرضيهم باش نربحهم و تقعد سمعتي إلّي بديت بيها و تعرفت بيها هيّا بيدها.

اليوما أنا فرحانة باللي وصلتلو و شعاري الوحيد في الخدمة هاذي هوّا الاتقان باش يقعدوا كليوناتي ديما فرحانين , خاطر كيما هوما شاركوني فرحتهم و عطاوا فيّا الثقة باش نخلّي فرحتهم مميّزة, من واجبي نكون قدّ المستوى.

هذا علاه زاده كي حكيتلكم على قصّتي إلّي تنجّم تكون صغيرة في عين البعض أما هيّا بالنسبة ليّا قصّة كبيرة, حبّيت نقول إنّو حتى شيء ماهو صعيب و إنّو لازم نمّنو بأرواحنا و بحلمتنا و نعملو أوّل خطوة و الباقي الكل يجي بطبيعتو , المهمّ السمعة الطيّبة و برشا صبر و غرام.

اليوم نحبّ نكبر وعندي أحلام أكبر هذا علاه دخلت في كرافتستوإلّي ينجّم يخلّيني نعرض منتوجي بتصويرة مزيانة لأكثر عدد ممكن من العباد

هاذي قصّتي و هاذي حلمتي حبّيت نشارككم بيها باش تزيدوا تتعرّفوا عليّا خاطر صنعة اليد هي صنعة القلب أكثر .منها فلوس

artisanat

Artisanat en Tunisie : Un secteur menacé d’extinction

Le domaine de l’artisanat en Tunisie représente non seulement un patrimoine culturel mais une source importante de revenus également, pour des milliers de familles.

Désormais, certains métiers artisanaux risquent d’être anéantis en raison de certaines difficultés de commercialisation et du renchérissement de certaines matières premières.

L’artisan tunisien, outre l’obligation de payer ses charges mensuelles comme le loyer, la main d’œuvre et les matières premières, rencontre des difficultés à s’approvisionner, de manière à pouvoir offrir une diversité d’articles lui permettant de booster ses ventes.

Entre autres, les créateurs artisans n’ont aucune garantie qui leur permet de protéger leurs créations contre l’imitation, en dehors de la possibilité d’enregistrer leurs produits à un prix exorbitant, auprès de l’Institut national de la normalisation et de la propriété industrielle (Innorpi) !

Toutes ces entraves ne peuvent qu’immobiliser le développement de ce secteur, ce qui a conduit certains artisans à prendre la décision de quitter le domaine.

Certes, le ministère du Tourisme ainsi que le ministère du Commerce et de l’Artisanat sont en train d’aider les artisans en leurs offrant des micro-crédits qui peuvent atteindre les deux mille dinars, des formations continues et des foires tout au long de l’année ; les vendeurs n’arrivent cependant pas à couvrir leurs charges vu la cherté des matières premières.

De son côté, le consommateur tunisien joue un rôle important en ce qui concerne le développement et la pérennité du domaine artisanal, à condition toutefois que les prix soient mis à sa portée. Faute de quoi, le produit artisanal risque de passer aux oubliettes, ou dans la meilleure des hypothèses d’être l’apanage de rares occasions, pour célébrer telle ou telle fête.

Sur un autre plan, certains artisans Tunisiens ont essayé de promouvoir l’artisanat traditionnel afin d’en faire un vecteur de développement local. La plupart d’entre eux sont des commerçants disposant d’un capital qui leur permette la production continue, de petits et moyens articles artisanaux, d’articles fait main personnalisés comme les couffins, les sacs ou les pochettes…

Mais malheureusement, ceci ne peut qu’aggraver l’affaiblissement et la précarité des petits artisans qui subissent de plein fouet les effets de la concurrence inéquitable.

Outre les problèmes de commercialisation, de concurrence et de renchérissement de matières premières, on voit des articles artisanaux vendus à très bas prix, à cause de l’importation illégale à partir de certains pays asiatiques notamment. Ce qui a engendré une chute vertigineuse des chiffres d’affaires pour les artisans tunisiens.

Pour conclure, il faut souligner que le domaine de l’artisanat en Tunisie subit aujourd’hui la marginalisation qui, à terme pourrait le vouer à l’extinction !
Mais ceci n’est pas une fatalité, du moment que chacun joue son rôle et contribue à la conservation et à l’essor de ce riche patrimoine. D’où l’importance d’agir sur les habitudes et réflexes du consommateur tunisien ou étranger. Celui-ci devrait abandonner la contrefaçon, au profit du patrimoine national qu’il faudrait consommer, sans réticence ni modération.

Le fait main : entre tradition et modernité

Le fait main : voyage au cœur du patrimoine tunisien

Ces dernières années, on note  une nouvelle tendance à réhabiliter l’art artisanal. Des artistes tunisiens, jeunes ou moins jeunes, répartis sur  les quatre coins du pays décident de se consacrer entièrement à leur passion et de vivre uniquement de leur art, souhaitant ainsi redonner à la tradition artisanale ses lettres de noblesse,  et ressusciter ou faire perpétuer les métiers d’antan, telles que la pâtisserie traditionnelle, la tapisserie, la broderie, l’orfèvrerie, et bien d’autres.

Soucieux d’illustrer et de sauvegarder le patrimoine du pays, nos  artisans  adoptent des techniques traditionnelles, transmises de mère en fille ou de père en fils,  et utilisent des matériaux naturels : l’argile, les feuilles de palme, le coton et les poils des animaux entre autres… Les pièces qu’ils fabriquent  témoignent bien de cette richesse et cette diversité héritées des différentes civilisations qui se sont succédé sur le sol de la Tunisie (Romaine, Punique, Carthaginoise, Ottomane …). Ainsi,  grâce au savoir-faire et à la volonté inébranlable des artisans tunisiens, des pièces 100% traditionnelles sont aujourd’hui remises au goût du jour et sont de plus en plus sollicitées non pas seulement par les touristes mais aussi par les tunisiens.

L’aspect moderne de l’artisanat tunisien :

Les artisans tunisiens, qui sont avant tout des artistes, puisent dans le patrimoine du pays et se donnent la liberté de réaliser des pièces traditionnelles (l’habit traditionnel par exemple) avec une touche moderne, donnant ainsi lieu à des modèles revisités (le caftan, le djebba, le tapis, les recettes de cuisine…) en harmonie avec leur temps. Ce mariage entre tradition et modernité donne souvent des résultats époustouflants. En voici quelques exemples :

Talentueux et créatifs, Il leur est également possible de créer des modèles modernes avec une empreinte traditionnelle qui met davantage leurs créations en valeur.

Animé par la volonté de créer un style qui lui est propre, l’artisan tunisien développe en permanence de nouvelles idées pour enfanter des produits artisanaux radicalement modernes. Leurs créations qui allient imagination et fantaisie donnent naissance à de véritables chefs d’œuvre.

Cela dit, l’aspect moderne  dans le secteur artisanal ne concerne pas uniquement les matières utilisées ou les designs  effectués. En effet, si le concept de fait main consiste essentiellement à fabriquer des objets manuellement, les nouvelles technologies (conception et fabrication  assistée par ordinateur, l’impression 3D…) conquièrent aujourd’hui le secteur artisanal. En outre,  on note le recours à de nouvelles techniques de commercialisation (e-boutique, blog, etc …) .

Tous ces aspects d’innovation constituent en effet des opportunités d’amélioration, qualitative et quantitative,  dans l’artisanat tunisien qui est effectivement un secteur à potentiel énorme.

Ecrit par M.Yacoubi

Le Fait main séduit de plus en plus les tunisiens

A une époque où l’on raffole des nouvelles technologies, on remarque que les tunisiens se retournent de plus en plus vers les produits faits à la main.  Des bijoux, des couffins personnalisés, en passant par les habits traditionnels (la chéchia, le djebba traditionnel…), les bouquets de mariés, ou encore les mugs personnalisés et les objets de décoration, tous ces produits handmade suscitent un intérêt accru chez les tunisiens.

                      Le fait main tunisien, il y a de quoi satisfaire tous les goûts !

  • bouquet de fleurs
  • crochet
  • collier

La question qui se pose ici est, bien entendu, de savoir ce qui explique cette nouvelle tendance

Il paraît que les réseaux sociaux et la vente en ligne ont joué un rôle important dans la commercialisation des produits artisanaux. Désormais, designers, créateurs et artisans ont la possibilité de mettre en vente leurs créations variées.  Ceci offre l’occasion aux tunisiens, qui ont toujours fait preuve de bon goût de raffinement, de découvrir des collections inédites de produits et d’avoir un large choix de cadeaux originaux.

Il y a aussi d’autres raisons qui poussent les tunisiens à choisir le fait main. En effet, quand on dit des produits fait main, on dit :

Des produits de haute qualité 

Suite à la déconsidération dans laquelle était tombé le secteur artisanal, les tunisiens commencent enfin à prendre conscience de la valeur des produits fait main. Qu’ils soient des habits traditionnels, des accessoires, des draps brodés, ou autres, ceux-ci sont en effet des produits authentiques et de haute qualité, qui ont un fort potentiel concurrentiel aussi bien à l’échelle nationale qu’internationale.

Des prix attractifs 

Bien qu’ils soient confectionnés soigneusement à la main et qu’ils soient faits à base de matières naturelles très chères, les prix des produits artisanaux sont généralement raisonnables, voire même alléchants.

Des pièces personnalisées 

Pour ceux qui sont à la recherche de l’originalité, l’artisan tunisien se met à la disposition de ses clients pour concevoir des pièces sur-mesure (des mugs personnalisés, des bouquets, des robes de mariées, des couffins…) qui répondent aux goûts les plus insolites   et au style propre à chaque client. Grâce à leur sens du relationnel et de l’écoute, leur réactivité et leur flexibilité   les artisans tunisiens peuvent livrer les articles commandés dans les plus brefs délais.

Des produits simples et luxueux

Pour ceux qui sont en quête de naturel et de simplicité, le handmade tunisien offre une large gamme de produits qui allient simplicité, beauté, et luxe.

Des produits typiquement tunisiens

Le fait main tunisienne propose un large choix de produits typiques qui relèvent l’identité du pays et qui témoignent de sa grande richesse culturelle.  Par exemple, le port de l’habit traditionnel lors des cérémonies officielles, des fêtes de mariage ou de circoncision est redevenu monnaie courante.

                  Consommer tunisien ! Vivre tunisien !

Des produits respectueux de l’environnement

Les produits artisanaux sont généralement fabriqués manuellement ou à l’aide des machines non polluantes.   Ils sont également faits à base de matériaux naturels qui ont un faible impact environnemental.

L’artisanat : un secteur porteur d’emplois

Aujourd’hui le secteur artisanal séduit non seulement les tunisiens en tant que consommateurs mais aussi en tant que chercheurs d’emploi. Qu’ils soient diplômés ou non, les jeunes se tournent progressivement vers les métiers manuels (créations de bijoux, pâtisserie, couture…) dans l’espoir de gagner leur vie et, pourquoi pas, de faire bonne fortune.

Ambitieux et sûrs de leurs compétences, certains d’entre eux visent à faire de leurs créations des marques internationales.

Le gouvernement tunisien mise sur le secteur artisanal

Dans ce même contexte, une tentative de la part du gouvernement d’inciter les tunisiens et les étrangers à consommer le handmade tunisien.

Compte tenu qu’il représente un potentiel de développement très important, le secteur artisanal bénéfice   aujourd’hui d’une attention particulière de la part du gouvernement tunisien. D’ailleurs,  celui-ci a déjà déclaré son intention d’appuyer les créateurs et les artisans de façon à faire connaître les productions faites à la main et à renforcer  la commercialisation de leurs produits dans le marché local et international, en finançant les projets dans l’activité de l’artisanat, et en favorisant la participation des acteurs artisanaux, surtout ceux qui sont issus des régions défavorisées,  dans les foires et  les expositions locales (Salon de la création artisanale, foire de l’artisanat et de l’Habit traditionnel) et internationales pour valoriser et faire reconnaître les  savoir-faire et les compétences artisanaux.

Rappelons à ce propos que l’exportation des produits fait main (vers les pays européens, les Etats Unis, le Japon et quelques pays du golf)  a enregistré une évolution remarquable en 2018, soit 80 MD contre 60 MD en 2017. https://www.webmanagercenter.com/2018/11/23/427256/rene-trabelsi-les-produits-de-lartisanat-refletent-une-bonne-image-de-la-tunisie/

Ecrit par M.Yacoubi